Edito - C’est gentil d’être Vénus…

Un édito tous les trois ans c’est un bon rythme !

Du coup, pour une fois, je ne peux pas me permettre de parler pour ne rien dire.

 

Par exemple, je ne vais surtout pas commencer par :

« En cette époque de Big-brotherisation accélérée, la manipulation des consciences bat son plein pour faire avaler aux peuples la gigantesque escroquerie planétaire en cours qui nous voit à grande vitesse dépossédés de tout, y compris de notre avenir, pour que continue jusqu’à la nausée le bal indécent de quelques puissants, actionnaires, militaires ou tortionnaires… »

C’est bien bon la dénonciation de l’inacceptable, mais ça reste des mots.

 

Je ne vais pas non plus me croire place de la République et proclamer :

« Voici venu le temps de l’action ! Ouvrir son cœur et faire. Ne plus attendre le feu vert des distributeurs de subventions et ne plus se soucier de normes. Car, un autre monde est en train de naître. Fait de solidarité directe, de réseaux nouveaux et d’initiatives locales. »

Il faudrait d’abord que je me secoue moi-même et que je sorte de mon trou !

 

Je ne vais pas non plus encore une fois jouer les prophètes :

« Faire renaître une parole vraie en lien avec la terre et l’eau, les plantes et les bêtes et qui touche notre cœur, nous donne envie d’aimer. Voilà qui peut paraître naïf, aux cyniques desséchés que nous sommes devenus ! Et pourtant, le vrai réveil nait du rire et de la fraîcheur, de la transparence et de la lucidité sereine. Bien sûr, le salut ne viendra pas des contes aussi requinquants soient-ils ! Mais du basculement auxquels ils nous convient. De l’arrogance méprisante de celui qui a les réponses, à l’humilité de celui qui écoute ; de la parano mégalomaniaque à l’émerveillement sans attente ; de l’avidité monumentale à la simplicité de l’appréciation. Ce monde qui naît est une femme. Il sent le printemps, il est patient, ouvert et a envie de jouer à partager. »

Parce que tout ça, c’est bien beau mais concrètement ça donne quoi ?

 

Et bien, ici un site internet enfin à jour !!!

Et le dernier spectacle après une lente maturation :

«C’est gentil d’être Vénus… »

Contes coquins et épicés

Pour adultes et adolescents.